• Quoi de neuf ?

    • Home
    • News
    • Single News

Nos nouveautés

Nutrition Salle de Sport Vitrolles

Sport et Alimentation

Manger équilibré augmente les performances sportives et garantit une meilleure récupération

 

Jamais il ne sera suffisamment dit et répété que s’adonner au sport nécessite d’en passer par une bonne alimentation. Aussi sachant que les protéines sont nécessaires à la récupération, tout en facilitant l’effort, adopter un régime riche en apport nutritionnel peut s’avérer suffisant pour combler ce besoin. Ceci sous-entend qu’une nourriture saine et équilibrée peut fort bien suffire, exception faite de certains régimes qui nécessitent un quota complémentaire en cas d’activité intensive.

Équilibre dépense et besoin

Le moindre mouvement, et à fortiori le sport intensif, augmente les besoins en protéines de façon plus ou moins significative. Les dépenses énergétiques en sont la cause, d’où la nécessité d’équilibrer la balance en conséquence. Plus l’activité est soutenue, pesante ou longue à pratiquer, plus on enregistre de fragilité musculaire… voire un risque de fertilité chez les hommes et d’aménorrhée parmi leurs homologues féminines. D’où l’importance d’un apport de substitution, notamment chez les végétariens.

Récupération et régénération

Vous l’aurez compris tout effort s’avère, par voie de conséquence, être ennemi des protéines musculaires. Les phases de récupération sont fort heureusement propices à la régénération du stock, tout en réparant les tissus musculaires malmenés. C’est un intermède incontournable, où les besoins nutritionnel sont plus que jamais essentiels à notre corps. Pour autant les protéines ne présentent pas toutes le même intérêt, ainsi les muscles ont une préférence marquée pour celles qui sont d’origine animale.

La quantité vaut-elle la qualité ?

Pour étudier vos besoins en conséquence, vous comprendrez aisément que la pratique d’une activité sportive de loisirs ne nécessite pas le même apport que le sport de haut niveau. Dans la mesure où les besoins protéinés dépendent d’une conformité poids/taille, de votre âge et le niveau du sport exercé, ceux-ci s’avèrent difficiles à établir. Sont aussi à prendre en compte l’hydratation et la bonne qualité de votre sommeil. Pourtant tout peut être faussé s’il manque la pratique, ainsi s’adonner à une activité suivie permet de réguler les besoins en fonction des dépenses.

Comment équilibrer les protéines

La quantité de base, pour observer des effets positifs en matière d’apports, est de 150 grammes de viande/poisson ou de 2 œufs par jour. Les trois sont à alterner et ne doivent pas excéder deux prises par jour, au déjeuner et au dîner. Il est par ailleurs fortement préconisé de passer d’une viande blanche à une rouge, d’un poisson maigre à un gras et de ne pas consommer plus de 6 œufs par semaine.

Quant à la quantité elle est fonction de votre poids : 100 grammes pour 50 kg, 150 tout au plus si vous faites 75 kg et jusqu’à 200 gr pour ceux atteignant les 100 kg. Sachant qu’un excès de protéines ne présente aucun intérêt nutritionnel et n’aurait pas le moindre impact sur le développement de la masse musculaire. Une limite régulerait de façon naturelle nos besoins, éliminant celles ingérées en surplus en les oxydant et les rendant ainsi inopérantes. Pour assurer une bonne digestion, et favoriser l’élimination, point trop n’en faut. Comme en tout, la modération est reine !

Et vous, comment combinez-vous sport et alimentation ?

Pour finir et vous motiver, une vidéo d’un cours de HIIT dans votre salle de sport Vitrolles Estroublans !

Laissez un commentaire